Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juridique et Cgt.

Juridique et Cgt.

En général, le juridique, les retraités, la Cgt, les transports urbains et autres transports dans les Alpes Maritimes.


Sur la question du devenir du journal NVO et du personnel qui y travaille ...

Publié par cgtrla sur 31 Mai 2014, 22:12pm

Catégories : #Soutiens

400 000 € ( en février ) collectés pour la souscription NVO : un grand MERCI !


Les personnels de la NVO saluent fraternellement tous les camarades, adhérents, syndicats ou organisations de la CGT qui ont contribué généreusement à la souscription lancée en début d’année pour sauver ce bien commun de la CGT qu’est son journal. Les salariés de la NVO le reçoivent comme un message de confiance et d’encouragement. Ce premier résultat montre que l’objectif de 1 € de souscription par adhérent de la CGT n’avait rien d’irréaliste, l’effort doit encore se poursuivre pour s’en approcher. Pour autant, le syndicat des personnels de la NVO manifeste son inquiétude et son incompréhension face à la proposition du groupe de travail issu du CCN, qui juge a priori nécessaire d’abandonner l’abonnement individuel du journal au profit d’un financement par les organisations. Cette décision mettrait en péril une ressource essentielle du journal (1,5 millions d’euros) sans proposer d’alternative crédible, et ce alors que les organisations de la CGT n’ont pas été mises en situation de se prononcer et encore moins d’en évaluer la pertinence. Pour notre part, nous avons travaillé une série de propositions démontrant que la NVO a un avenir. Nous vous livrons les premières d’entre elles, vous invitant à en débattre pour nous faire part de votre appréciation sur leur faisabilité.


Propositions novatrices pour prolonger l’élan par des abonnements


Proposition n°1 : rendre la NVO accessible à tous !

Si la souscription marque un premier sursaut, tout le monde comprend qu’elle ne saurait être la solution suffisante pour la pérennité de la Vie Ouvrière. Mieux qu’une souscription, c’est par une campagne d’abonnements que l’on pourra atteindre l’objectif économique d’un retour à l’équilibre, mais surtout l’objectif politique d’une augmentation de la diffusion du journal de la CGT et de ses idées. La CGT compte 25 000 syndicats, plus de 100 000 militants, 700 000 adhérents, alors que la NVO ne recense que 24 000 abonnés.


Trois offres simples et viables d’abonnement annuel :

2 € par mois (site nvo.fr), soit 24 euros par an avec l’accès intégral au site

ou 4 € (nvo papier), soit 48 euros par an pour l’envoi du journal par courrier

ou 5 € (papier + site), soit 60 euros par an pour l’accès au site et l’envoi du journal


Et avec la déduction fiscale (- 66 %), si le syndicat, ou la structure syndicale prend la décision politique d’intégrer ce prix dans la cotisation du syndiqué, seul le tiers de ces sommes serait au final demandé à l’abonné ...

Exemple : la NVO papier seule ne coûterait plus que 1,33€ par mois pour le syndiqué abonné!


Proposition n°2 : Booster la diffusion en responsabilisant tous nos syndicats !

Pour favoriser l’implication du syndicat, auprès de ses propres syndiqués, nous pourrions organiser une redistribution liée au nombre d’abonnements réalisés par chaque organisation.

Exemple : 10 % à partir de 10 abonnements, 20 % à partir de 20 abonnements et 30 % à partir de 30 abonnements réalisés par chaque syndicat.

De plus, des milliers d’abonnements pourraient être immédiatement réalisés avec ce seul mot d’ordre : « Pas de syndicat CGT sans NVO ! »


Proposition n°3 : Faire participer nos organisations à l’évolution de nos publications !

Grâce aux nouveaux outils dont nous disposons, il est aujourd’hui plus simple et plus facile de favoriser les échanges, le dialogue, l’interactivité entre notre journal et ses lecteurs. Avec Internet nous pouvons multiplier les passerelles en ce sens pour ainsi mieux répondre à vos besoins et à vos attentes. De même, vous aurez à cœur, nous en sommes surs, de promouvoir et faire connaître mieux encore nos publications qui répondent aux objectifs mis en commun.


Et vous, qu’en pensez-vous ? …


--
Pierre Ménétrier (tel : 06 83 27 15 40)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents