Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juridique et Cgt.

Juridique et Cgt.

En général, le juridique, les retraités, la Cgt, les transports urbains et autres transports dans les Alpes Maritimes.


Licenciements boursiers chez ADECCO

Publié par cgtst2n sur 5 Mars 2012, 14:53pm

Catégories : #Soutiens

Communiqué de presse :

Licenciements boursiers chez ADECCO : + de 530 emplois supprimés !

 

LA CGT Adecco se battra avec les salariés Sous prétexte de crise économique, de perspectives opaques, de concurrence sauvage dans le secteur de l’intérim, la direction d’ADECCO vient d’annoncer un plan massif de licenciements qui va frapper plus de 500 salariés permanents du groupe (437 chez ADIA et ADECCO, 37 chez AGF).

 

Les premiers à subir cette onde de choc sont les 90 salariés en CDD présents dans les trois entités du groupe. Cette hécatombe sociale va entraîner la disparition de l’enseigne ADIA et la fermeture de 165 agences (ADIA et ADECCO) et 19 centres administratifs.

 

Avec ce PSE, le stress et le mal-être au travail des salariés permanents va s’aggraver.

Ceux qui restent, vont devoir redoubler d’efforts pour défendre leur emploi, leurs salaires et leurs conditions de travail.

 

En cette période difficile, on ne peut que qualifier de CRIMINEL faire peser sur 564 familles la crainte de perdre leur emploi. Après un PSE en 2008-2009, le groupe remet le couvert, en tranchant dans le vif !

Alors que les résultats France se redressent et sont très positifs ! Mais pas encore au niveau des exigences de cash des actionnaires. Les résultats 2011 du groupe ADECCO présentent une très nette progression (519 millions €) par rapport aux prévisions établies. De juteux dividendes en forte hausse !

La CGT, 1ère organisation syndicale dans l’entreprise, conteste ce PSE. Ce n’est qu’une application de la stratégie guidée par les intérêts financiers des actionnaires.

Les licenciements envisagés n’ont aucune justification économique.

 

Adecco Avec ce nouveau PSE, l’objectif d’ADECCO est double : Assouvir l’appétit des actionnaires et intimider les salariés qui restent pour les rendre plus corvéables et moins chers.

 

La CGT ne restera pas inactive.

 

Elle ne compte pas abdiquer ! Une seule issue possible pour empêcher ce massacre social : la solidarité et la lutte !

 

Nous appelons l’ensemble des salariés permanents d’ADECCO, ADIA et AGF à ne pas sombrer dans la résignation et à se rassembler autour de la CGT pour faire échouer le plan de la Direction.

 

Montreuil, le 2 mars 2012

 

Contact: Frédéric CHASSIN, secrétaire général de la CGT Phone 06 29 33 04 63 fred.chassin@hotmail.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents