Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juridique et Cgt.

Juridique et Cgt.

En général, le juridique, les retraités, la Cgt, les transports urbains et autres transports dans les Alpes Maritimes.


Lettre de convocation : l’oubli d’un détail peut vous rapporter gros

Publié par cgtst2n sur 2 Décembre 2010, 23:55pm

Catégories : #Juridique

getFileCA2KDTVNVous êtes salarié dans une entreprise dépourvue d'institutions représentatives du personnel, et votre employeur vous a convoqué à un entretien préalable de licenciement.

Sachez que si votre employeur a omis de vous  indiquer dans la lettre de convocation l'adresse de la mairie ou de l'inspection du travail où vous pouviez consulter la liste des conseillers susceptibles de vous assister lors de cet entretien, les juges considèrent que votre licenciement est irrégulier.

 

Dans une affaire, un salarié, technico-commercial, licencié saisit le juge d'une demande d'indemnité pour licenciement irrégulier.

A l'appui de sa demande, le salarié avance que son employeur avait omis d'indiquer dans la lettre de convocation à l'entretien préalable de licenciement l'adresse de la mairie où il pouvait consulter la liste des conseillers susceptibles de l'assister lors de cet entretien.

L'employeur conteste la demande du salarié au motif que, la lettre de convocation à l'entretien préalable mentionnait la commune dans laquelle est située la mairie où la liste des conseillers était tenue à la disposition du salarié.

 

Les juges rappellent que le Code du Travail impose à l'employeur de mentionner dans la lettre de convocation à l'entretien préalable, outre la faculté pour le salarié de se faire assister par un conseiller inscrit sur liste, l'adresse de l'inspection du travail et de la mairie où cette liste est tenue à la disposition du salarié.

Les juges considèrent que l'omission par l'employeur de l'adresse de l'inspection du travail ou de la mairie constitue une irrégularité de procédure.

Dans cette affaire, les juges constatent que l'employeur n'avait pas mentionné dans la lettre de convocation à l'entretien préalable l'adresse de la mairie où la liste des conseillers pouvait être consultée.

En conséquence, les juges condamnent l'employeur à verser au salarié une indemnité pour licenciement irrégulier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents