Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juridique et Cgt.

Juridique et Cgt.

En général, le juridique, les retraités, la Cgt, les transports urbains et autres transports dans les Alpes Maritimes.


Des pompiers grévistes punis ?

Publié par cgtst2n sur 4 Décembre 2010, 23:32pm

Catégories : #Soutiens

SPRien ne va plus entre les pompiers du 06 et leur employeur, le conseil général des Alpes-Maritimes. La cause ? La « politique répressive » de son président Eric Ciotti.

 

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Sur une liste de 23 sapeurs pompiers, seulement cinq seront promus en 2010. En parcourant la liste, les représentants syndicaux présents à la dernière commission administrative paritaire (CAP), découvrent avec stupéfaction que les noms choisis étaient, comme par hasard, des pompiers non-grévistes. « Nous avons quitté la salle. C’est scandaleux », confirme André Goretti, président de la Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels et les personnels administratif, technique et spécialisé (FA/SPP-PATS).

Pour lui, il n’y a pas de doute, c’est une remise en cause du droit de grève. « C’est même malsain parce qu’ils ne nous disent pas clairement les choses », explique ce dernier qui rappelle que le conseil général n’est pas à son premier coup d’essai en matière d’intimidation. En effet, depuis le début du mouvement de grève, commencé en juin dernier, pour la reconnaissance de la pénibilité et de la dangerosité de la profession lors de la réforme des retraites, les sapeurs pompiers du 06 ont subi une répression sans précédent. Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS), sous la pression d’Eric Ciotti, a lancé une vague de sanctions pour certains grévistes alors que les pompiers ont quand même assuré des milliers d’interventions et que la population n’a pas été pénalisée.

« La répression policière ordonnée suite au dépôt de motion du 16 juillet était déjà pour nous comme une atteinte à notre droit d’expression et droit de grève », estime André Goretti qui trouve inadmissible ce genre de comportement.

Mise au point. Dans un courrier adressé à Eric Ciotti, le président du syndicat autonome demande des comptes. « Comment ne pas interpréter cette répression comme de la discrimination ? », écrit-il. « Comment peut-on sanctionner trois fois un agent pour avoir soutenu ses idées syndicales tout en étant resté professionnel dans l’exercice de ses missions ? », poursuit le syndicaliste qui précise que certains agents ont reçu des sanctions de 1 à 3 jours de mise à pied. Il rappelle également le refus de promotion pour près d’une vingtaine de sapeurs pompiers et met en exergue la remise en question récente de l’attribution de l’Indemnité Administrative et de Technicité qui est octroyée chaque fin d’année.

Les mésententes entre les sapeurs pompiers du département et leur employeur ne datent pas d’hier. Plusieurs recours avaient été déposés auprès du Tribunal administratif de Nice l’année dernière pour le non paiement des heures travaillées. En effet, un sapeur pompier travaille dans le département par garde de 24 heures dont 17h45 seulement sont rétribuées. De cette manière, 1607 heures par an partent en fumée pour chaque agent. Le 22 octobre dernier le tribunal avait enfin condamné le SDIS 06 au paiement de ces heures d’interventions. Pour l’heure, le syndicat autonome regrette que le dialogue social « soit placé au rang de vagues souvenirs ». Il encourage l’ensemble des départements à organiser des Sainte Barbe (1) alternatives ou dépôts de gerbe entre pompiers, à l’occasion de cette date symbolique du 4 décembre. Affaire à suivre…

 

mercredi 1er décembre 2010, par Lidice Busot-Mozes / "le Patriote"

 

(1) Sainte Barbe est la patronne des pompiers
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents