Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juridique et Cgt.

Juridique et Cgt.

En général, le juridique, les retraités, la Cgt, les transports urbains et autres transports dans les Alpes Maritimes.


Bus et tramway : vers une reprise en régie publique

Publié par cgtst2n sur 10 Juillet 2012, 05:38am

Après les cantines scolaires, la piscine Jean-Bouin, le Festival de jazz ou encore le Marché d'intérêt national, est-ce au tour des transports en commun de passer en régie publique ? C'est en tout cas le choix annoncé hier, en fin de matinée, par Christian Estrosi qui a ainsi mis fin à plusieurs mois de négociations avec les deux entreprises candidates à la nouvelle délégation de service public (DSP) pour les transports : Veolia-Transdev, délégataire sortante, et Keolis, sa concurrente, filiale de la SNCF, lesquelles avaient remis leurs offres le 15 juin.  

   

« Après examen de ces offres, il nous apparaît que celles-ci ne sont pas au niveau des attentes de la collectivité, a précisé le président de la métropole, l'autorité organisatrice des transports.Compte tenu de la situation actuelle, qui ne me permet pas d'envisager la poursuite sereine des négociations avec les candidats, j'ai décidé de proposer au prochain conseil métropolitain l'abandon de cette procédure. À ce même conseil, je prendrai les dispositions pour que l'hypothèse d'une reprise en régie soit envisagée. »

   

Cette séance du conseil de la métropole ne devrait pas avoir lieu avant septembre, la date du 23 juillet, un moment envisagée, ayant été annulée. Tout porte à croire que Christian Estrosi sera suivi par sa majorité, et même au-delà : « Sur le principe, nous ne pouvons qu'être favorables à la reprise en régie, assure le socialiste Patrick Allemand. Toutefois, compte tenu de la complexité du secteur, nous serons attentifs aux modalités de sortie de cette DSP. »

   

Du reste, le président de la métropole a écarté toute autre « alternative », la relance de la procédure de DSP n'étant pas à l'ordre du jour.

Pas une surprise sur le principe

Sur le principe, la décision de Christian Estrosi n'est pas vraiment une surprise. D'abord parce qu'il a déjà passé certains services municipaux en régie (voir plus haut). Ensuite parce que lui-même l'assurait hier : « Plus j'avance dans ma vie publique, plus j'ai la conviction que des grands services publics à la française, trop souvent décriés, sont des grands services publics de qualité, où je me sens bien à travailler avec les fonctionnaires, pour être sûr que les attentes des usagers soient parfaitement satisfaites. »Mais aussi parce que le passage en régie était manifestement envisagé pour la fin, dans huit ans, de la DSP aujourd'hui moribonde. Christian Estrosi aurait alors accéléré le processus. Ce qu'il a avancé hier, stigmatisant ces personnes, « agissant auprès de la presse pour laisser entendre que le choix était fait ».

Car il était question, voici quelques jours, du choix de Keolis au détriment de Veolia, ce qui a profondément irrité le président de la métropole, qui l'a démenti dans Nice-Matin de vendredi. Et puis, Christian Estrosi faisait face à un autre problème : il ne reste en France que deux grands opérateurs de transports urbains, Veolia - d'ailleurs en train de s'en retirer - et Keolis, ce qui désole les élus français, pris en otage par la lutte féroce des deux géants.

Christian Estrosi a donc tranché le nœud gordien. D'autres grandes agglomérations pourraient suivre, dix-sept DSP étant à renouveler ces prochains mois...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents