Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juridique et Cgt.

Juridique et Cgt.

En général, le juridique, les retraités, la Cgt, les transports urbains et autres transports dans les Alpes Maritimes.


Appel contre le licenciement d’un élu CGT MBDA France

Publié par cgtst2n sur 16 Août 2010, 19:48pm

Catégories : #Soutiens

 

 

logo cgtLa Direction MBDA France (filiale EADS) fait licencier un délégué du personnel CGT avec le seul appui du Ministre Woerth.

Depuis des années, la direction MBDA France, filiale EADS, (2600 salariés en Région Parisienne, 4300 en France) passe sous silence la distribution occulte de primes discrétionnaires à 2% des effectifs. Aucune donnée n’était communiquée aux instances représentant le personnel, jusqu’en 2009, ni lors des négociations annuelles obligatoires, ni lors de la présentation des bilans sociaux.

La révélation de leur existence s’est produite en juillet 2009 suite à la divulgation par envoi anonyme via la messagerie à une centaine de salariés, de documents issus de fichiers de paye, accessibles sur le réseau informatique de l’entreprise, lors d’une formation. Émoi des salariés dans l’entreprise, affolement de la direction qui porte plainte. L’anonyme est en fait un délégué du personnel CGT.

La divulgation du « fichier primes » a entrainé et révélé plusieurs choses :

La direction est contrainte de communiquer sur les primes exceptionnelles ou discrétionnaires qu’elle distribue depuis des années et qui représentent environ 1% de la masse salariale, soit 1 300 000 € en 2009 pour à peine une centaine de salariés.

Le mal-être important, grandissant et de plus en plus préoccupant , induit par la restructuration des sites d’essais en vol de Cazaux et Biscarrosse (région Bordelaise) où travaille notre camarade.

L’ indifférence répétée de la direction aux propositions et alertes émises par les salariés et la CGT, expliquant, face à tant d’injustice et d’arbitraire, son acte personnel de divulguer le fichier des primes.

L’ acharnement de la direction à licencier notre camarade délégué du personnel.

Il s’agit bien d’acharnement lorsque pour le licencier elle est contrainte d’aller chercher un avis favorable auprès du ministère du travail (ministre bien connu pour sa probité !) alors que le Comité d’Établissement avait émis un refus unanime du licenciement et que l’Inspection du Travail refusait l’autorisation de son licenciement.

Il s’agit bien d’acharnement lorsqu’immédiatement l’accord ministériel de licenciement reçu, le PDG de MBDA.F, M. Bouvier, non seulement l’applique mais surenchérit en le qualifiant en FAUTE LOURDE (= sans aucune indemnité ni paiement de ses congés payés).

Cet acharnement ne peut toutefois faire illusion.

Nul n’est dupe, la direction épinglée par ses malversassions occultes, s’enferme dans une attitude revancharde vis-à-vis d’un salarié, de surcroit CGT, qui résiste et veut dénoncer à sa manière l’injustice dont les salariés de son site sont victimes dans un contexte de restructuration.

Ce n’est pas tolérable

Les syndicats CGT MBDAF et EADS vous demandent d’agir, avec nous, pour obtenir la réintégration de notre camarade.

 

Lettre de protestation aupr-s du PDG MBDAF[1]
par cgtst2n

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents