Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juridique et Cgt.

Juridique et Cgt.

En général, le juridique, les retraités, la Cgt, les transports urbains et autres transports dans les Alpes Maritimes.


Israel tente d'imposer sa loi en méditerrannée

Publié par cgtst2n sur 8 Juillet 2011, 20:19pm

Catégories : #Soutiens


L’Etat d’Israël tente d’imposer sa loi en Méditerranée. En violation flagrante avec la législation européenne sur le droit de circulation et de navigation, le gouvernement grec a recouru à la force pour empêcher « la flottille de la liberté II » d’appareiller vers les cotes palestiniennes. Ainsi avec la complicité des dirigeants du quartet (Etats unis, Union européenne, Russie, Nations unies), l’Etat d’Israël tente d’imposer sa loi en Méditerranée, encourageant un acte criminel avec le sabotage pour 2 bateaux transportant de l’aide humanitaire pour Gaza. Cet épisode peu glorieux montre une fois encore qu’il existe deux poids, deux mesures quand il est question de violation du droit des peuples. En s’inscrivant dans la campagne « un bateau pour Gaza », la CGT soutient l’initiative qui vise à briser le blocus, non seulement parce que le siège de Gaza crée une situation humanitaire insupportable pour les Palestiniens, mais aussi parce qu’il fait obstruction à leur Droit à décider de leur destin collectif et nie leur souveraineté sur leurs propres côtes et territoires. ----------------------------------- Plusieurs collectifs condamnent l’ingérence israélienne dans la liberté de circulation des militants de la paix en Palestine, la soumission manifeste de plusieurs compagnies aériennes internationales aux diktats du gouvernement israélien, ainsi que le manque de fermeté du gouvernement français face à ces attaques intolérables. Après la soumission du gouvernement vendu de Papandréou en Grèce, qui étrille déjà son peuple en pleine tourmente économico-financière, et qui a cependant trouvé les moyens d’ empêcher le départ de la "Flotille de la Paix", serait-ce au tour des autorités françaises de courber l’échine ? Dans son communiqué de presse, le Quai d’Orsay assure pourtant être attaché à défendre la liberté de circulation en Cisjordanie. Ce sont des paroles. Où sont les actes ? Que fait M. Alain Juppé, ce soi-disant héritier du gaullisme, de ce qui se passe actuellement sur notre sol ? Si la France a définitivement vendu son âme et son sol à l’état israélien, il faut nous tenir au courant ! Dans le courant du Jeudi 7 juillet au Vendredi 8 juillet 2011, plusieurs compagnies aériennes internationales (Air France, Malev, Alitalia, Lufthansa) ont purement et simplement refoulé de l’embarquement quelques 200 passagers, pour la plupart de nationalité française qui, passeports et billets en règles, avaient acheté chez elles des billets pour se rendre en Palestine, via l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv ( seul aéroport permettant encore d’accéder à la Cisjordanie, l’armée israélienne ayant détruit les aéroports palestiniens). Les compagnies ont ainsi obéi servilement aux injonctions illégales du gouvernement israélien qui leur avait transmis une liste de 300 noms et entravé le droit à la libre circulation de citoyens pacifistes, non-armés, en règle avec la loi, qui souhaitaient participer à la mission internationale "Bienvenue en Palestine". La même scène s’est déroulée dans plusieurs aéroports européens, et notamment en Suisse. Face à ce qui ne peut être qualifié que de violation des droits élémentaires de l’Homme, la seule réaction possible est la condamnation ferme et absolue, à plusieurs titres. Le gouvernement israélien constitue (avec quelle complicité ?) des listes de citoyens français (et probablement de toutes nationalités) qui sont "persona non grata" pour transiter sur son territoire si elles désirent se rendre en Palestine. De quel droit ? A quel titre ? Ces citoyens seraient-ils, parce que militants de la paix, considérés comme des terroristes ? Le gouvernement israélien dispose manifestement de moyens conséquents pour pouvoir faire plier à ses désirs paranoïaques des compagnies aériennes, qui deviennent ainsi complices d’une discrimination politique inacceptable pour tous, mais notamment pour le pays qui a vu naître a Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen en 1789 ! Jusqu’où iront-ils ? Alors que l’Union européenne a fait de la liberté de circulation des capitaux mais aussi des HOMMES un de ses fondements (et on saitpourquoi), elle cautionne aujourd’hui une politique étrangère qui s’immisce sur notre territoire pour faire sa loi, en contradiction totale avec ces principes ! Quelle honte ! L’impérialisme américain, impérialisme dont le gouvernement israélien est depuis toujours un bras armé dans la région du Proche-Orient et désormais, dans l’Union Européenne, non content de détruire directement et indirectement, via ses vassaux, nos emplois, nos services publics, notre monnaie et la souveraineté des peuples, non content de porter chaque jour partout dans le monde , atteinte au droit fondamental des peuples à disposer librement d’eux-mêmes, l’impérialisme américain va-t-il décider désormais de nos voyages, de nos engagements politiques, de nos droits fondamentaux, de ce qui se passe sur le sol français ? Est-il possible de laisser l’Etat israélien décider "ad vitam aeternam" du sort du peuple palestinien sur TOUT le territoire palestinien ? Est-il possible de laisser les ennemis de la liberté et des droits des peuples installer de véritables check-points dans les aéroports français et européens ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents