Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juridique et Cgt.

Juridique et Cgt.

En général, le juridique, les retraités, la Cgt, les transports urbains et autres transports dans les Alpes Maritimes.


Général Motors (1) et (2)

Publié par cgtst2n sur 28 Juillet 2010, 14:30pm

Catégories : #La Cgt

(1)  mardi 27 juillet 2010

logo cgtDéclaration commune de la Cgt et de la Fédération des Travailleurs de la Métallurgie

La CGT et sa Fédération des Travailleurs de la Métallurgie dénoncent les agressions verbales et physiques dont sont victimes, ces derniers jours, les élus CGT de Général Motors.

Après avoir pratiqué le chantage à l’emploi et le mépris vis à vis des salariés, la direction s’en prend physiquement aux militants de la CGT.

C’est inadmissible !!!

Refusant la position prise par la CGT, la Direction utilise tous les moyens pour faire craquer les élus. Quelques exemples :
- Elus séquestrés pendant plusieurs heures dans le local syndical
- Des menaces proférées dans l’entreprise et en dehors de l’entreprise :
" On va te faire la peau !" " Tu à jusqu’à mercredi pour signer sinon...." etc. Voilà ce que subissent au quotidien les élus CGT.

Dans ces méthodes délictueuse d’intimidation des directions générale et locale de Général Motors pour casser les mouvements sociaux, on retrouve les vieilles pratiques utiliser en son temps chez Berliet ou Citroën.

Pouvoirs publics et UIMM vont ils accepter ces méthodes de patrons voyous ?
On aimerait voir un gouvernement plus prompt à condamner ces actes hors la loi lorsqu’il s’agit d’attaques patronales contre des syndicalistes.

Les consultations qui prônent : « à vous de choisir et entre vous, coupez vous la main droite ou la main gauche », ne peuvent être des consultations saines. La direction G.M tente de semer la discorde pour mieux engager les mauvais coups contre les salariés.

Même si ces derniers ne sont pas dupes sur la finalité financière de cet accord, il est compréhensible dans une consultation tronquée qu’ils pensent « choisir » le moindre mal. Alors que nous sommes en présence d’un marché de dupe dont expérience nous le prouve les exemples illustrés par : Bosch, HP, …etc.

Une question cependant demeure à savoir pourquoi la direction de GM n’a pas fait un référendum avec plusieurs propositions ? Aurait-elle peur, alors du vote des salariés !

Encore une fois ce sont les salariés qui financent les effets d’une crise dont ils ne sont nullement responsables. Les salariés ne sont jamais consultés sur les choix stratégiques et économiques orientant les politiques des entreprises. Aujourd’hui avec la crise les dirigeants sans aucune concertation décident seul des solutions sous prétexte de sortir de la crise mais en prenant bien soin de ne jamais mettre à contribution les actionnaires et la finance.

Dans les situations comme à GM à chaque fois la véritable question qui est posée c’est la finalité et le sens du travail. Depuis plusieurs mois, la CGT a proposé des solutions industrielles. La direction a refusé de les écouter car elle n’a pour seul but de s’attaquer aux acquis sociaux.

Une nouvelle fois l’attitude de ces directions confirme le mépris du patronat envers les salariés qui réalisent le travail et ceux qui les représentent.

Nous sommes convaincus que les salariés refuseront toute amalgame et à ne tomberont pas dans les raccourcies extrémistes qui ne cherchent en permanence que des boucs émissaires. Nous invitons également tous les salariés de GM à investir largement dans le syndicalisme.

La CGT du Bas-Rhin a décidé d’organiser une Assemblée des Militants et une conférence de presse : MARDI 27 JUILLET 2010 à 17H00 À la MAISON DES SYNDICATS Rez-de-chaussée, salle A, 1 rue Sédillot à Strasbourg.

La CGT et sa Fédération des Travailleurs de la Métallurgie s’associent à cet appel et invite tous ceux qui refusent que les droits élémentaires des salariés soient bafoués à participer et à témoigner de leur solidarité aux salariés et à la CGT de GM.

Toutes les motions d’indignations contribueront à ces exigences légitimes.

Le 27 juillet 2010

 

____________________________________________________________________________________________________________

pas-n-s-pour[1]General Motors Le dénouement

mercredi 28 juillet 2010

Déclaration commune de la Cgt, de la Fédération des Travailleurs de la Métallurgie et l’Union Départementale 67

La CGT, sa Fédération de la Métallurgie et l’Union Départementale 67 prennent acte du recul de la direction de General Motors qui renonce enfin à exiger la signature de toutes les organisations syndicales pour la reprise du site de Strasbourg par le groupe. Elle s’engage à respecter le libre exercice du droit syndical dans l’entreprise.

Nous soutenons plus que jamais nos camarades de General Motors qui ne cessent depuis plusieurs semaines de subir pressions, attaques et tentative de discrédit. C’est dans ce contexte de tensions qu’un accord a été paraphé ce matin.

L’Assemblée Générale du 27 juillet a conforté la solidarité dans la CGT et au‐delà. Le dialogue social n’existe pas, quand il est assujetti à un chantage. L’attitude de la direction de General Motors et aussi des pouvoirs publics pose une nouvelle fois le besoin du respect de l’indépendance et la liberté d’action des organisations syndicales dans le pays.

Nous restons attentifs à la situation à venir pour oeuvrer aux côtés du syndicat CGT et des salariés de GM pour que l’action syndicale permette de gagner sur les revendications et la défense et le développement du potentiel industriel.

La CGT invite les salariés à se mobiliser massivement, le 7 septembre 2010 autour du triptyque emploi, salaires, retraite qui est indissociable. Il est fortement démontré dans la situation des salariés de General Motors.

Montreuil, le 28 juillet 2010

___________________________________________________________________________________________________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents